Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter : quels réseaux sociaux pour ma startup ?

Par leur rapidité, leur flexibilité et leur inventivité, les réseaux sociaux sont des outils qui se marient bien avec l’univers du startuper, encore faut-il s’en servir correctement ! Parce que votre temps est précieux, nous nous donnons pour mission d’aiguiller les entrepreneurs soucieux d’éviter les embûches d’une communication digitale chronophage et inefficace.

  1. Mais quels sont vos objectifs ?

Les startupers cherchent à ce que leur business fonctionne facilement et (surtout) rapidement. Pour cela, il faut éviter de faire des erreurs et il faut connaître ses objectifs. Tout ceux qui réussissent définissent précisément leurs objectifs et savent mesurer leur évolution. Vous cherchez certainement à développer votre visibilité et à promouvoir vos produits. Mais il faudra aussi penser à améliorer votre suivi client, promouvoir vos produits ou même transformer certains de vos meilleurs clients en ambassadeurs. Pour que votre business marche, vous aurez à penser et définir ces objectifs afin d’élaborer précisément les étapes préalables.

  1. L’importance des réseaux sociaux !

Toutes les entreprises se digitalisent et passent, de ce fait, par les réseaux sociaux. Pourquoi ? Les réseaux sociaux attirent un maximum de visiteurs sur les pages de marque et peuvent ainsi générer du traffic vers vos sites web. Ils peuvent aussi permettre de créer de vraies intéractions, des échanges de qualité entre une marque et sa cible. Et ainsi développer la préférence de marque.

Les réseaux sociaux représentent donc un magnifique levier pour l’acquisition de futurs clients. Il est possible d’inciter au passage à l’action, c’est donc aussi une excellente façon de convertir progressivement son audience en clients actifs !

  1. Facebook & Instagram 

Facebook fédère 1 milliard 800 millions de membres dans le monde ! Le marketing digital sur Facebook est devenu le meilleur levier pour trouver de nouveaux clients et développer une relation durable avec eux. Aujourd’hui c’est un vrai outil de publicités personnalisées grâce aux campagnes ciblées qu’il permet de mettre en place.

Votre Page établit la présence de votre entreprise sur Facebook afin que l’on puisse vous découvrir et vous contacter. En complément, l’outil Facebook Messenger permet de gérer finement la relation avec vos clients.

Sur Instagram (qui appartient aussi à Facebook !), l’image est au cœur des échanges ! C’est le réseau social phare par excellence pour les domaines de la mode, de la beauté, de l’art. Il faut donc y créer des contenus utiles et riches, plutôt que de lancer des campagnes !  L’idéal sur Instagram est de cibler les influenceurs, notamment en terme de placement de produits.

  1. LinkedIn ça sert à mon business ?

Il faut savoir que LinkedIn c’est 450 millions de membres au monde avec 12 millions en France. Et il n’y a pas que des offres et recherches d’emploi sur LinkedIn ! 60% des membres ont déjà un job et sont simplement à l’écoute d’opportunités ou à la recherche d’informations utiles pour leur activité.

Contrairement à ce que l’on pense, LinkedIn est un réseau social indispensable à toute entreprise pour affirmer sa présence sur le Web. Linked In sert avant tout à créer sa e-réputation et asseoir une certaine crédibilité. Mais c’est également un levier d’acquisition B2B fort pertinent qui permet une approche ciblée et en douceur.

  1. Twitter est un outil indispensable à ma startup ?

Twitter est un réseau social très rapide et réactif. Est-il vraiment utile ? Twitter permet de réaliser une veille sur le marché, une façon de voir ce que fait la concurrence et connaître les comportements de sa cible. C’est aussi un moyen de trouver des partenaires, des clients ou des ambassadeurs ! Etonner les journalistes. Attirer des investisseurs. Il faut le voir comme une source de valeur ajoutée pour son écosystème.

Comment l’utiliser ? Contrairement à Facebook, il faut être bref, court et efficace. C’est l’endroit où il faut envoyer des liens, des informations pertinentes, des articles, etc. Le but ? Faire réagir ses lecteurs, créer un débat, des questions.

  1. Youtube, Snapchat

YouTube est le 3ème site le plus visité au monde ! C’est même devenu le deuxième moteur de recherche derrière Google. Sa cible ? Les 18/ 34 ans. Son avantage ? La vidéo connait la plus grande croissance en termes de consommation ! La vidéo offrirait le meilleur (ROI) retour sur investissement. C’est donc un réseau indispensable pour toute start-up souhaitant s’adresser à un jeune public !

Snapchat est le réseau des 15/25 ans qui monte ! Il propose des espaces médiatiques mais surtout un levier puissant pour les ambassadeurs s’adressant à cette cible.

  1. Comment les utiliser au mieux ?

La règle d’or une fois la décision prise d’aller sur les réseaux sociaux c’est de le faire à fond : mieux vaut limiter le nombre de réseaux sur lequel on sera présent plutôt que de faire les choses à moitié sur chacun d’entre eux.

A minima dans la plupart des cas la page Facebook sera le levier le plus puissant à développer en priorité.

Le plus important est d’assurer une présence et une animation régulière, voire quotidienne de vos pages et comptes professionnels. Une page Facebook ou Instagram inactive se dévalorise très rapidement à cause de l’edgerank, l’algorithme de Facebook qui encourage une activité régulière ! Un bon taux d’engagement pour une page doit être supérieur à 10%.

Aussi, veillez à la qualité : pas de faute d’orthographe, une mise en page sexy ! Variez les supports (vidéos, images, GIF), les tonalités (humour, léger, quali). Mais surtout définissez précisément votre cible : c’est la meilleure façon de créer un lien de qualité et durable.

Mettez en place votre ligne éditoriale et adaptez votre ton à votre cible. La communication sera bien entendu différente sur Facebook (grand public) et LinkedIn (professionnel).

Enfin, gérez votre communauté avec empathie : répondez aux commentaires, aux messages privés, détectez vos ambassadeurs.

Pour en savoir plus sur l’optimisation des réseaux sociaux lisez Stratégie SMO : les 10 étapes clés